PCKent 2 : Exemples

Amandine : la toux rebelle
 
par Edouard Broussalian

Voici le cas de la petite Amandine, née en Mars 1992.
Je la suis depuis juin 92, et elle répond souvent bien aux divers médicaments auxquels on a recours lors d’épisodes aigus. Calcarea à l’époque calmait bien ses douleurs abdominales et flatulences. En fait le problème apparaît vraiment à partir de l’été passé quand elle commence à devenir odieuse avec tout le monde, surtout avec sa grande soeur.
Je tente Hyos, Stram, Apis, sans succès notable jusqu’à la revoir en mars 95.
A cette date elle tousse de façon plus ou moins constante depuis plus d’un mois. Il y a eu au départ une bronchite pour laquelle un confrère à donné de la Josacyne (antibiotique) qui a bien amélioré le tableau aigu, mais depuis la toux sèche, brève, s’est installée.

Les deux seuls signes que j’obtienne au départ sont que la toux est grasse le matin (Toux : Grasse / matin) et surtout très améliorée au plein air (Toux : Air / plein / amel). A partir de ces deux symptômes, restent bien des remèdes en compétition, avec Bry, ..., Puls (que la mère a déjà donné sans succès):


Le signe + à gauche du libellé de la rubrique, indique la présence de références croisées.
Sur la grille répertoriale, lorsque le degré d'un remède est encadré, cela indique
la présence d'une valorisation relative (le remède est spécifique de la modalité).

Comme cette toux semble correspondre chez elle à quelque chose de chronique, je n’hésite pas à introduire des signes qui la caractérisent sur le plan du comportement: l’opposition systématique (Psy : Opposé), la tendance à mordre (Psy : Mordre) et à se vexer pour des riens sont les traits les plus frappants:

Aucun remède ne couvre apparemment le cas.
Calcarea et Phosphorus sont bien présents mais exclus par la modalité d'amélioration au plein air.
Sulfur et Nux-v sont exclus par la rubrique "tendance à mordre" où ils ne figurent pas, bien qu’ayant chacun une forte valorisation relative dans la toux grasse le matin.

Cependant, en regardant les références croisées de la rubrique "Psy: Mordre", on remarque qu'il est possible d'extrapoler. Les trois rubriques qui doivent être activées pour le processus de généralisation sont "Psy: Frapper", "Psy: Coups de pied", et "Dents: Mordre" :


Les rubriques affichées en noir sont actives. Les rubriques affichées en grisé, sont inactives.
Les rubriques décalées sur la droite sont elles mêmes des références croisées des rubriques sus-jacentes.

Pour ce qui est de la rubrique "Tx: Air / plein / amel", l'unique référence croisée "Tx: Chaleur / pièce chaude / agg" doit également être activée.

Nous obtenons la grille suivante :


Lorsque les degrés des remèdes sont affichés en noir, cela indique qu'ils proviennent
non pas de la rubrique initialement choisie, mais de l'une de ses références croisées.

Ceci permet de mettre à nouveau dans le coup Nux-v qui est présent dans la tendance à frapper.
Il faut également noter la présence de Phosphorus qui revient au premier plan grâce à la rubrique Tx: Chaleur / pièce chaude / agg, unique référence croisée du symptôme le plus discriminant: l’amélioration de la toux en plein air.

Demandons un diagnostic différentiel en sélectionnant Nux-v et Phos, qui sont les seuls à couvrir le cas pour l'instant :


L'établissement d'un diagnostic différentiel a pour objectif prioritaire de rechercher des modalités d'opposition entre les remèdes.
Ainsi, dans ce tableau, les rubriques décalées sur la droite ont un sens opposé aux rubriques sus-jacentes, décalées vers la gauche.

Nous voyons ainsi que dans le Psychisme, Phosphorus est amélioré par la consolation (Psy: Consolation / amel), alors que Nux-v est aggravé. Or, ce que la petite recherche finalement à travers ces manifestations parfois violentes, c’est les câlins en cas de problème, les bras de maman, etc.
Un peu plus loin, le diagnostic différentiel met également en évidence l’amélioration par les boissons chaudes chez Nux-v, le contraire chez Phosphorus (Toux: Chaleur / boissons chaudes). Or, elle a toujours eu horreur de boire chaud, et il semble même que le lait chaud, etc. la fasse plus tousser.

Après avoir ajouté ces 2 rubriques au portrait d'Amandine, nous aboutissons à la grille de répertorisation suivante :

Et voilà comment Phosphorus a bien marché chez Amandine, après avoir fait disparaître la toux en 24 heures.